La Hongrie, eldorado du tourisme dentaire

La Hongrie, eldorado du tourisme dentaire

Maria Figliuzzi n’y va pas par quatre chemins : la Hongrie lui a « sauvé la vie ». Pour se « faire refaire les dents », comme elle dit, cette habitante d’Aix-les-Bains (Savoie), qui « va sur ses 70 ans » s’est rendue jusqu’à Budapest. « En France, ça coûte les yeux de la tête. Et puis je ne me voyais pas finir avec un dentier », explique la femme de cheminot, restée toute sa vie au foyer. « J’ai déboursé 12 000 euros pour faire tous les implants, alors qu’à côté de chez moi, j’en avais pour minimum 27 000 euros. Alors ça vaut le coup de prendre l’avion ! Je leur fais une pub pas possible aux Hongrois : ma cousine y va la semaine prochaine ! »

Dans les appareils low cost en direction de la capitale aux légendaires bains thermaux, il y a de grandes chances pour que 20 % des passagers se déplacent pour des problèmes dentaires. C’est l’eldorado. Comme Maria Figliuzzi, ils sont de plus en plus nombreux à s’envoler vers d’autres cieux pour confier leurs précieuses molaires, gencives et mâchoires à des professionnels domiciliés à des milliers de kilomètres.

La Hongrie, un pays d’Europe centrale qui compte 9,7 millions d’habitants, est le leader européen de ce business un peu spécial. Elle ne le crie pas sur les toits : l’organisme officiel chargé de promouvoir le tourisme dentaire a refusé de répondre à nos questions. C’est pourtant l’Etat dans lequel les Français dépensent le plus d’argent, selon les statistiques de la Caisse primaire d’assurance-maladie. Et les chiffres ne font que grimper : 3,93 millions d’euros en 2018, contre 2,74 millions en 2011.

 

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/05/21/la-hongrie-eldorado-du-tourisme-dentaire_5464773_3224.html

 

About Author

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *